Éditorial du président

Promouvoir et défendre la psychologie !

Le 6 septembre 2018, lors de son assemblée générale, la SFP a renouvelé ses instances. Un nouveau président, René Clarisse, Maître de conférences à l’Université de Tours, une nouvelle secrétaire générale, Catherine Remermier, Psychologue de l’Éducation nationale, ont été élus et l’assemblée générale a renouvelé sa confiance à Suzanne Guillard comme Trésorière de la SFP. Les représentants des Départements de la Recherche en Psychologie (DRP), applications et interventions en psychologie (DAIP) et organisations associées (DOA) ont également été élus. Les 5 vices-présidents chargés des publications, des relations internationales et de la Francophonie, de l’éthique et de la déontologie et de la formation ont eux-mêmes été élus pour un nouveau mandat lors du Conseil d’Administration du 10 novembre dernier. Consultez la liste des élus et le nouvel organigramme !
La SFP, comme elle l’a toujours été au cours de son histoire, continuera à défendre l’unité de la discipline et s’attachera à rassembler les psychologues de toutes les spécialités, à préserver l’originalité de notre société savante qui réunit les chercheurs, les praticiens et les organisations professionnelles qui les représentent.
Le nouveau bureau entend poursuivre la voie ouverte par la précédente mandature et tenir la place de la SFP dans tous les chantiers présents et à venir : la formation des psychologues et l’hypothèse d’une 6ème année de formation, l’attachement à l’unicité du titre de psychologue, l’inscription des parcours en psychologie dans les universités, l’éthique et la déontologie de la discipline en recherche comme dans son exercice.
La promotion de la psychologie scientifique dans sa diversité appelle échanges et collaborations avec d’autres organisations de psychologues qu’elles soient nationales ou internationales, la SFP sera aussi à ce rendez-vous.
La vie de la SFP passe par des manifestations scientifiques. La préparation de notre prochain congrès annuel est déjà à l’ordre du jour et bien engagée avec l’équipe de Poitiers. L’organisation de journées d’études sur des thèmes susceptibles d’intéresser les psychologues des divers champs d’exercice est elle-même en cours. Deux journées sont prévues pour l’année 2019 et notre site s’en fera très prochainement l’écho.
Notre positionnement et notre visibilité, c’est aussi le choix de faire vivre deux revues de qualité, reconnues dans la communauté scientifique autant que praticienne, à l’image de ce que nous sommes. Un projet de développement d’une nouvelle revue en psychométrie est à l’étude faisant le pari de la nécessité de disposer d’une publication scientifique sur les outils de mesure en psychologie dans la langue des auteurs, spécialement dans l’espace européen.
C’est dans cet esprit que la nouvelle équipe entend poursuivre et développer ses activités et initiatives afin de renforcer l’attractivité de la SFP, sa légitimité et son rayonnement.
A l’heure où nous publions cet éditorial, les vœux sont attendus, aussi, nous vous souhaitons à toutes et à tous et nous souhaitons à la SFP, une année 2019, pleine de projets et de réalisations.

René CLARISSE
Président de la Société Française de Psychologie

Lire la suite


Organigramme de la SFP (2018-2022)

CONSEIL D’ADMINISTRATION 2018 - 2022
Président de la S.F.P : René Clarisse
Past-Président : Raphaël Trouillet
Secrétaire Général : Catherine Remermier
Trésorière : Suzanne Guillard
Composition du Bureau exécutif :
René Clarisse, Raphaël Trouillet, Catherine Remermier, Suzanne Guillard, Laurent Chazelas, Lionel Brunel, Sylvie Amici.
Vice-Présidence chargée des Relations Internationales et de la Francophonie :
Bruno Quintard et Raphaël Trouillet
Vice-Présidente chargée des publications : Kamel Gana
Vice-Président chargé de l’Éthique et de la Déontologie : Richard Redondo
Vice-Présidente chargée de la Formation : Nicole Marut
Rédactrice en chef de la Revue Psychologie Française : Aline Chevalier
Rédactrice en chef de la Revue Pratiques Psychologiques : Laurent Auzoult
Chargée de Communication et webmaster : Isabelle Saillot
Responsable du Département des Applications et Interventions : Laurent Chazelas
Membres du DAIP :
Antoine Molleron
Nicole Marut
Jean-Louis Bernard
L. Deryem
N. Delahaye
Responsable du Département Recherche : Lionel Brunel
Membres du DR :
Vincent Bréjard
Xavier Corveleyn
Émilie Boujut
Noëlle Lidvan
Guillaume Vallet
Barbara Bonnefoy
Responsable du Département des Organisations associées : Sylvie Amici (APSYEN)
Organisations membres du DOA :
Association des Conseillers d’orientation-Psychologues de France
Association Française et francophone de Psychologie Positive
Association Française des Psychologues de l’Education nationale 1er (...)

Lire la suite


Les conférences invités du 59ème congrès SFP

Pour voir ou revoir les conférences invitées de La 59ème édition du congrès SFP (Reims), cliquez sur "lire la suite". Cette édition fut une grande réussite et elle confirme l’augmentation de sa fréquentation d’année en année. Merci à toutes celles et ceux qui ont rendu cet évènement possible.
Cette édition fut l’occasion de conférences invitées remarquables de la part de conférenciers internationaux de grande qualité. Vous pouvez revivre ces moments forts du 59ème congrès SFP en cliquant sur les liens ci-dessous (cliquer sur "Lire la suite"). Un grand merci à l’équipe de Reims qui a rendu cela possible.
La 60ème édition du congrès SFP se déroulera en 2019 à Poitiers !
Olivier Klein
"L’objet sexuel : Métaphore ou réalité perceptive"
https://mediacenter.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA180907134449572
Serban Ionescu
"La métaphore du renard et du hérisson : plaidoyer pour une psychopathologie intégrative-holistique"
https://mediacenter.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA180907133007155
Axel Cleeremans
"Conscience, apprentissage et plasticité cérébrale"
https://mediacenter.univ-reims.fr/videos/?video=MEDIA180906113944858
Gabriella Airenti
“Humor in communication : A developmental perspective” (...)

Lire la suite


L’avenir des CIOs en France

De récentes annonces du Minsitère de l’Education Nationale (MEN) semblent remettre en question l’existence du réseau des Centres d’Information et d’Orientation. Or, ces structures représentent le seul service public de proximité, dédié aux conseils sur la scolarité, lesformations et l’orientation de l’Education nationale, ouvert à toutes et tous, indépendant des établissements scolaires. Le projet du MEN remet alors cause l’exercice des missions que remplissent les psychologues de l’Education nationale du second degré, auprès des élèves, au sein des CIO.
Face à cet enjeu, les organisations de psychologues et de psychologie se mobilisent en interpellant le MEN sur les conséquences délétères de ceprojet sur les usagers des CIOs ainsi que sur l’exercice même de la profession de psychologue auprès des publics consultant les CIOs.
Vous pouvez consulter le courrier envoyé au MEN en en cliquant sur "lire la suite" puis en cliquant ici

Lire la suite


Les questionnaires psychopathologiques : sont-ils des outils d’évaluation à risques dans la recherche sur l’être humain ?

Si l’ensemble des acteurs de la recherche scientifique et de la santé s’accordent pour reconnaître l’importance de fonder toute décision sur des arguments scientifiques, il est étonnant de constater que le "bon sens" puisse encore être utilisé à ces fins sans recherche préalables de preuves scientifiques.
Tel est aujourd’hui le cas des questionnaires en psychopathologie : devons-nous les considérer comme des outils à risque pour la santé et le bien-être des personnes qui y répondent ? Par exemple, lorsque nous demandons à des personnes de répondre à des questions portant sur les idées suicidaire ou des contenus de pensées anxiogènes, le bon sens pourrait nous dire que le fait de lire et répondre à ce type de questions pourrait affecter l’humeur des répondants. Mais, sur quelles preuves s’appuie cette affirmation ? A l’heure où des changements importants se sont produits, en France, concernant la législation portant sur l’éthique de la recherche impliquant l’être humain, comment pouvons-nous envisager l’avenir des recherches impliquant l’usage des questionnaires en psychopathologie ? Devons-nous considérer ces recherches comme représentant des risques plus importants que celles qui emploieraient des questionnaires "moins à risques" ? Finalement, doivent-elles être classées dans la catégorie des recherches à risques minimes ?
Afin d’aborder ces questions, la Société Française de Psychologie a réalisé une revue de la littérature internationale portant sur l’impact psychologique de l’administration de (...)

Lire la suite


Recensement des psychologues docteurs en psychologie (SNP-FFPP-SFP)

D’après les données du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, les universités françaises diplôment en moyenne 280 docteurs en psychologie par an, sur une période de référence de 2006 à 2016.
Ce recensement porte sur l’ensemble des psychologues docteurs en psychologie, quel que soient leur intitulé de diplôme, leur statut ou leur secteur d’exercice. Il a pour objectif de mieux identifier les niveaux de qualification des psychologues en France et de compléter les informations actuellement disponibles dans ce domaine.
Cliquez sur "lire la suite" puis Cliquez ici pour compléter l’enquête qui ne prend que quelques minutes.

Lire la suite


Perspectives pour la déontologie des psychologues en France

La promotion de la déontologie des psychologues, et son organisation, constitue un enjeu majeur pour l’avenir de notre profession. La SFP s’est engagée dans le Groupe Inter-organisationnel pour la Réglementation de la Déontologie des Psychologues (GIRéDéP) dés sa constitution en 2009. Ce groupe de travail a notamment permis la mise à jour de notre code de déontologie (2012).
Une nouvelle phase de travail inter-organisationnel est alors apparue nécessaire afin de continuer notre action collective. Dans cet objectif, plusieurs réunions de travail ont été organisées ; l’une s’étant déroulée le 20 janvier 2018 à l’initiative de certaines organisations membres du GIREDEP et la deuxième ayant eu lieu le 7 avril 2018 (le compte rendu de la première réunion est disponible sur le site de la SFP).
La réunion du 7 avril 2018 a permis de réunir un large nombre d’organisations de psychologie et de psychologues. Cette journée constitue alors un moment important qui augure une nouvelle ère du travail inter-organisationnel sur la déontologie des psychologues. Un communiqué fut alors rédigé à la suite de cette journée et un projet de séminaire inter-organisationnel fut envisagé. Vous pouvez consultez ce communiqué et la liste de ses signataires en cliquant (...)

Lire la suite


Voir toutes les actualités