Editorial du président ....

La Société Française de Psychologie a été créée en 1901 sous le patronage d’illustres savants, philosophes et hommes politiques du début du XXème siècle. Initialement dédiées au soutien et à la promotion de la recherche scientifique, la SFP a su évoluer et s’ouvrir progressivement à tous les champs de la psychologie et à intégrer la pratique de la psychologie comme l’un de ses domaines d’intérêt majeurs. Notre société est donc forte de son histoire mais elle gardera son rôle et sa place comme acteur de la vie scientifique de notre discipline à la condition de savoir s’adapter à un monde en perpétuels changements.

La conception de ce nouveau site s’inscrit dans cette démarche d’évolution perpétuelle. Comme dans le précédent site, vous retrouverez l’actualité de la SFP et celle de notre discipline, des informations générales sur notre société ainsi qu’une présentation des différentes organisations associées à la SFP.

Le nouveau site a été pensé pour s’enrichir de nouveaux contenus d’informations dédiés aux psychologues, praticiens et chercheurs, mais aussi à toute personne souhaitant découvrir notre discipline, à la fois au niveau national et international.

Je suis donc très heureux de pouvoir vous inviter à parcourir notre nouveau site où vous pourrez notamment découvrir, ou re-découvrir, notre histoire, et celle de la psychologie, et toutes les manifestations organisées ou soutenues par la SFP. Notre société participe également activement à la vie de notre discipline. Notre site vous permettra également de suivre ainsi l’actualité de notre discipline et les actions menées par la SFP.

Au nom de la SFP, j’espére que vous apprécierez la nouvelle présentation de notre site et ses nouvelles rubriques.

Raphaël TROUILLET
Président de la SFP

Lire la suite


Table ronde sur l’éthique de la recherche en sciences humaines : quel constat ?

Ethique de la recherche en Sciences Humaines et Sociales Compte-rendu de la table ronde sur l’éthique de la recheche en SHSs (30 août 2017 - Nice)
Ce compte rendu a pour objectif de repréciser le cadre et l’historique des actions de la SFP qui nous a conduit à réaliser cette table ronde. De plus, ce document présente également une proposition de méthode de travail afin d’organiser le travail inter-organisationnel que nous souhaitons soumettre à chaque partenaire. Ce document se subdivise alors en quatre grandes parties : en première partie, nous rappelons la raison d’être et les objectifs de la table ronde, en seconde partie, nous proposons un compte rendu des différentes contributions à la table ronde , en troisième partie, nous proposons une analyse synthétique des contributions et échanges ayant eu lien durant la table ronde, en quatrième partie (et fin de document), nous soumettons des axes de travail commun possibles comprenant des perspectives de travail commun et une organisation de ce travail.
1) Pourquoi cette table ronde ?
La Société Française de Psychologie et l’UFR de Psychologie et l’Université de Toulouse 2 organisèrent leur premier workshop sur l’éthique de la recherche en psychologie le 29 mars 2017. Depuis, cette date, la publication du Décret no 2017-884 du 9 mai 2017 (modifiant certaines dispositions réglementaires relatives aux recherches impliquant la personne humaine) apporte de nombreuses précisions concernant le champ des recherches (...)

Lire la suite


Le Pluralisme religieux, la Laïcité et la Bioéthique

L’Académie Internationale d’Ethique, Médecine et Politiques Publiques organise le 11 décembre 2017 un colloque intitulé "Le pluralisme religieux, la laïcité et la bioéthique.
« Dé-légitimation de l’autorité de la société et nécessaire reconstruction d’une légitimation symbolique ».
Pour plus d’information : http://iameph.org/wp-content/uploads/2017/08/Le-Pluralisme-religieux-la-Lai%CC%88cite%CC%81-et-la-Bioe%CC%81thique-.pdf

Lire la suite


Informations sur la loi Jardé et son applicaton

Suite aux décrets d’application de la loi n° 2012-300 du 5 mars 2012 relative aux recherches impliquant la personne humaine (16 novembre 2016), notre communauté de chercheurs s’est mobilisée, dont les membres du CERNI de Grenoble. Les dernières actions réalisées ont pu apporter certaines précisions.
Il apparait que les recherches susceptibles d’entrer dans le champ d’application de la loi Jardé doivent répondre à deux critères cumulatifs :
1 - Elles sont organisées et pratiquées sur l’être humain.
2 - Elles doivent l’être en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales.
Vous pouvez retrouver ce texte et plus d’informations sur la page du site du CERNI de Gernoble.

Lire la suite


Burn-out : au-delà des débats, faire le bon diagnostic et proposer une prise en charge personnalisée

Le « syndrome d’épuisement professionnel » est aujourd’hui largement reconnu tant ses conséquences sur la vie des personnes peuvent être graves et nécessiter une prise en charge. La Haute Autorité de Santé vient de publier des recommandations pour aider au diagnostique du burn-out, à le prendre en charge de façon adaptée et à accompagner le retour au travail.
Le compte rendu de ce travail auquel la SFP a participé est consultable en cliquant ici (lire la suite)

Lire la suite


Décret modifiant certaines dispositions réglementaires relatives aux recherches impliquant la personne humaine

La formulation originelle de la loi Jardé comportait certaines imprécisions qui ont légitimement inquiété notre communauté. La publication du Décret no 2017-884 du 9 mai 2017 (modifiant certaines dispositions réglementaires relatives aux recherches impliquant la personne humaine) apporte de nombreuses précisions concernant le champ des recherches impliquant la personne humaine soumises à l’avis des comités de protection des personnes. Ainsi, ce décret définit plus précisément ce qui est entendu par "Recherches impliquant la personne humaine" qui relèvent des CPPs.
Si ce décret apporte des réponses concernant un certain nombre de recherches en psychologie, des interrogations persistent concernant l’interprétation de "connaissances biologiques". Ainsi, des recherches en psychologie réalisant des mesures physiologiques (notamment l’activité cérébrale) doivent elles être considérées comme des "Recherches impliquant la personne humaine" relevant des CPPs ?
Télécharger le décret

Lire la suite


Bilan Workshop Ethique de la recherche en psychologie et sciences du comportement

Les interventions et débats réalisés durant notre workshop ont mis en exergue, s’il en était besoin, l’urgence d’une mobilisation collective de notre profession afin d’apporter au plus vite des réponses aux questions de notre communauté de chercheurs sur l’éthique de la recherche.
Plusieurs actions concrètes et collectives ont alors été soit actées soit envisagées à l’issue de cette journée. Aujourd’hui, l’urgence est d’obtenir des réponses claires sur l’interprétation de la loi Jardé et de son décret d’application. Dans les semaines à venir, nous interpellerons le ministère de la santé en lui adressant un courrier afin de clarifier, d’une part, le positionnement des recherches en psychologie au regard de la loi Jardé et, d’autre part, la nécessité de soumettre nos projets aux Comités de Protection des Personnes. Ce travail a déjà été engagé par le CERNI de l’Université Grenoble Alpes auprès du Ministère de l’Éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la recherche. Il est aujourd’hui nécessaire de nous mobiliser collectivement dans cette démarche. La réussite de notre action nécessitera qu’elle soit celle de notre profession, et donc fédérer un grand nombre d’organisations de psychologie. La SFP engagera dans les jours à venir des démarches dans ce sens.
En outre, si nous parvenons à déterminer si certaines de nos recherches ne relèvent finalement pas de la loi Jardé et des CPPs, nous n’avons pas totalement résolu le problème. Un exemple très concret concerne la publication scientifique. Un nombre croissant de (...)

Lire la suite


Voir toutes les actualités