Présentation
Activités
Liens
 
 
 
 
 
 
Contacts

 
Présentation du groupe

 
Groupe de travail en psychologie ergonomique, rattaché au Département Recherche de la Société Française de Psychologie (SFP). Acronyme du groupe : GRAPE.


Membres fondateurs


Christian Bastien, Françoise Darses, Françoise Détienne, Alain Giboin, Vincent Grosjean, Jean-Michel Hoc, Éric Raufaste, André Tricot.

Ý

Objectifs 
Le groupe vise à créer un espace de coordination entre les chercheurs dont les travaux se situent dans le domaine de la psychologie ergonomique, et portent en particulier sur la conception et l'évaluation des situations de travail. Il s'agit de mieux gérer les objectifs communs de ces chercheurs :
  • Faciliter les échanges entre des personnes souvent insérées dans des communautés un peu trop étanches.
  • Favoriser la reconnaissance et la diffusion de leurs travaux, à la fois au niveau national et au niveau international. 
  • Promouvoir la formation des étudiants dans le domaine de la conception et l'évaluation des situations de travail et améliorer les conditions de développement des recherches dans les institutions. 
  • Permettre que se développe une meilleure pluridisciplinarité, tant avec des disciplines de Sciences de la vie (SDV), de Sciences pour l’ingénieur (SPI) qu’avec des disciplines de Sciences de l’homme et de la société (SHS).
Ý

Un groupe de travail en psychologie ergonomique 
Le groupe s'inscrit dans un objectif commun (et partagé par d'autres disciplines) aux recherches dans le domaine de l’ergonomie : la conception et l'évaluation des situations de travail. Il souhaite rassembler les chercheurs qui travaillent dans ce domaine. 

Si le groupe a choisi la psychologie comme domaine disciplinaire de rattachement, il ne se veut pas pour autant exclusif : tout chercheur motivé par la mise en commun des recherches utiles à la conception et l'évaluation des situations de travail y est bienvenu, qu'il soit ou non psychologue de formation. 

 

Ý

Motivations des participants au groupe 

  • Regrouper les forces et acquérir une lisibilité nationale et internationale, afin de convaincre les institutions de l’intérêt et de la qualité des travaux en psychologie ergonomique.
  • Capitaliser les acquis obtenus et pérenniser le développement des recherches en psychologie ergonomique en missionnant les générations montantes. 
  • Développer une stratégie globale afin de consolider la place de la psychologie ergonomique dans l’enseignement et la recherche, en particulier au niveau des recrutements
  • Pouvoir répondre à de grands programmes de recherche qui nécessitent des montages complexes que de petites équipes ont du mal à réaliser, faute d’une infrastructure et de contacts suffisants. 
  • Agir pour que l’organisation actuelle de l’enseignement soit plus favorable au développement de cursus liés aux thématiques de la psychologie ergonomique. 
Ý

Pourquoi un rattachement du groupe à la SFP ? 
Le groupe a choisi de se rattacher à la Société Française de Psychologie (SFP) dans le but de bénéficier d'une structure associative existante et d'une visibilité institutionnelle. Par ailleurs, les psychologues ont une longue expérience de la recherche pluridisciplinaire depuis des décennies. Enfin, la psychologie ergonomique est partie intégrante de la psychologie.

À la SFP, la proposition de création d’un groupe de travail au sein du Département Recherche a été acceptée, à la fois pour mieux accompagner la recherche psychologique sur le travail et pour servir de support à des opérations pluridisciplinaires à mener avec d'autres sociétés savantes (dont la SELF — Société d’Ergonomie de Langue Française —, bien entendu, mais aussi d’autres associations couvrant des disciplines de SDV, de SHS et de SPI).

Ý

Mode de fonctionnement du groupe 
Dans un premier temps, le Groupe de travail en Psychologie ergonomique a fonctionné par cooptation. Depuis le premier colloque ÉPIQUE (ÉPIQUE'2001), l'adhésion au groupe a été ouverte. Depuis le second colloque ÉPIQUE (ÉPIQUE'2003), les adhérents au groupe élisent un bureau exécutif composé d'un président et d'un secrétaire. Un bureau élargi, composé de chargés de commissions, assiste le bureau exécutif dans sa tâche d'animation du groupe. Les personnes souhaitant jouer un rôle plus actif par rapport à l’un ou l’autre des objectifs du groupe sont invités à en faire part au secrétaire.

Constitution du bureau
  • Depuis septembre 2009 : Aline Chevalier et Julien Cegarra (respectivement Présidente et Vice-Président, élus lors du colloque ÉPIQUE'2009)
  • sseptembre 2007-septembre 2009 : Béatrice Cahour et Françoise Anceaux (respectivement Présidente et Vice-Présidente, élues lors du colloque ÉPIQUE'2007)
  • septembre 2005-septembre 2007 : André Tricot et Alain Giboin (respectivement Président et Vice-Président, élus lors du colloque ÉPIQUE'2005)
  • octobre 2003-septembre 2005 : Jean-Michel Hoc et Vicente Grosjean (respectivement Président et Vice-Président, élus lors du colloque ÉPIQUE'2003)
  • 2000-octobre 2003 : Françoise Darses et Jean-Michel Hoc (coordinateurs cooptés)

 

 Membres du bureau (2009-2011) :

Présidente : Aline Chevalier, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense (Aline.Chevalier@u-paris10.fr)

Vice-président : Julien Cegarra, Centre universitaire J-F Champollion (julien.cegarra@univ-jfc.fr)

Autres membres :

Françoise Anceaux, Université de Valenciennes (Francoise.Anceaux@univ-valenciennes.fr)

Christian Bastien, Université Paul Verlaine-Metz (Christian.bastien@univ-metz.fr)

Mireille Bétrancourt, Université de Genève (Mireille.Betrancourt@tecfa.unige.ch)

Nathalie Bonnardel, Université de Provence (nathb@up.univ-aix.fr)

Jean-Michel Boucheix, Université de Bourgogne (Jean-Michel.Boucheix@u-bourgogne.fr)

Béatrice Cahour, CNRS-ENST-LTCI (bcahour@ext.jussieu.fr)

Ophélie Carréras, Université de Toulouse Le Mirail (carreras@univ-tlse2.fr)

Christine Chauvin, Université de Bretagne Sud (Christine.Chauvin@univ-ubs.fr)

Françoise Darses, CNAM (francoise.darses@cnam.fr)

Françoise Détienne, INRIA (francoise.detienne@inria.fr)

Alain Giboin, INRIA (Alain.Giboin@sophia.inria.fr)

Nicolas Grégori, IUT Nancy-Charlemagne (nicolas.gregori@univ-nancy2.fr)

Vincent Grosjean, INRS (grosjean@inrs.fr)

Jean-Michel Hoc, CNRS IRCCyN (jean-michel.hoc@irccyn.ec-nantes.fr)

Eric Raufaste, Université de Toulouse Le Mirail (raufaste@univ-tlse2.fr)

Pascal Salembier, Université de Troyes (pascal.salembier@utt.fr)

André Tricot, Université de Toulouse (andre.tricot@toulouse.iufm.fr)

Manuel Zacklad, UTT (manuel.zacklad@utt.fr)

Ý

Contacts 
Béatrice Cahour (bcahour@ext.jussieu.fr)
Françoise Anceaux (Francoise.Anceaux@univ-valenciennes.fr)


 Webmestre

Ý